CENTRE COMMUNAUTAIRE DE PARIS
119 rue Lafayette
Paris 75010

SÉMINAIRE 2005-2006
DE GÉRARD HUBER

PSYCHANALYSTE, ÉCRIVAIN

CE JE-NE-SAIS-QUOI DE JUIF
QUI RÉSISTE

 


L'antisémitisme est la maladie d'un esprit qui est emporté par le fantasme de tuer le juif en soi. La diffamation raciale, l'extermination, l'indifférence au massacre des Juifs, le négationnisme et l'antisionisme sont autant de stratégies qui visent à effacer ce je-ne-sais-quoi de juif qui, fort heureusement, persévère dans son être et résiste.
Nous étudierons des portraits de cet effacement à travers les figures de Richard Wagner, Martin Heidegger, Roger Garaudy et Edgar Morin.
Nous étudierons également le malaise qui s'exprime chez les enseignants, lorsqu'il s'agit de mentionner dans les manuels scolaires les origines juives de l'écrivain Georges Perec et son rapport à la Shoah.
Enfin, nous ferons le portrait d'une auto-affirmation juive passée à travers la vie héroïque de Mala Zimetbaum et d'une auto-affirmation juive présente et à venir à travers le travail de mémoire de Benjamin Orenstein.

 

1ère leçon : 22 novembre 2005, 19h45 : L'antisémitisme : une maladie de l'esprit

En traitant du " cas Wagner ", nous montrerons comment l'esprit peut être affecté par l'antisémitisme et comment il évite, alors, de prendre conscience qu'il s'agit d'une maladie.

Invité :

Le père Jean Dujardin, ancien secrétaire du comité épiscopal français pour les relations avec le judaïsme, auteur de L'Église catholique et le peuple juif. Un autre regard (Paris, Éd. Calmann-Lévy, coll. " Diaspora ", 2003).

Avec Gérard Huber, Docteur en psychopathologie clinique et psychanalyse, auteur de Guérir de l'antisémitisme (Paris, Le Serpent à Plumes, 2005)



2ème leçon : 13 décembre 2005 : La résistance de Mala Zimetbaum à l'Extermination

Déportée à Auschwitz-Birkenau le 15 septembre 1942, Mala Zimetbaum s'en est évadée le 6 juillet 1944. Reprise quelques jours plus tard, elle a été exécutée le 15 septembre 1944. Elle a su retourner l'identification avec l'agresseur contre l'agresseur même et développer l'esprit de résistance et de solidarité entre des femmes dont le seul horizon fut l'extermination.

Invité : Henry Bulawko, Président de l'Union des déportés juifs d'Auschwitz, auteur de Les jeux de la mort et de l'espoir, Auschwitz, 50 ans après, éd Montorgueil, 1998).

Avec Gérard Huber, auteur de Mala, une vie héroïque dans le camp d'Auschwitz-Birkenau (à paraître en 2006 au Rocher).

3ème leçon : 17 janvier 2006, 19h45 : Les non-dits des manuels scolaires de littérature sur Georges Perec

Alors que le 27 janvier a été institué Journée de la Mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité, les notices biographiques et les paratextes de certains manuels scolaires restent évasifs ou muets. Un exemple paradigmatique : Georges Perec. Son origine juive et l'extermination de sa mère à Auschwitz éclairent son œuvre ; pourtant, elles font souvent l'objet de non-dits dans les présentations qui en sont données.

Invitée : Danièle Huber, professeur de lettres, auteur de Les derniers des barbares (John Libbey Eurotext).

 

4ème leçon : 21 février 2006, 19h45 : L'hitlérisme du philosophe Martin Heidegger (1)

Il sera notamment étudié comment Heidegger a mis sa philosophie au service de la légitimation et de la diffusion des fondements mêmes du nazisme et de l'hitlérisme, notamment au cours de ses séminaires de 1933 et 1935.

Invité : Emmanuel Faye, professeur agrégé de philosophie, Maître de conférences à l'Université de Paris-X Nanterre, auteur de Heidegger, l'introduction du nazisme dans la philosophie (Albin Michel, 2005)

Discutant : Jean-François Rey, professeur agrégé de philosophie à l'IUFM de Lille, auteur de La Mesure de l'homme (Éditions Michalon).

Avec Gérard Huber, psychanalyste, auteur de D'un effet du nom propre Heidegger (Revue Confrontation, Cahier 14 : La religion, automne 1985).




5ème leçon : 21 mars 2006, 19h45 : L'hitlérisme du philosophe Martin Heidegger (2)

La pensée de Heidegger a produit un véritable séisme dans l'histoire de la philosophie. Comment le penser ? Que nous dit-il de l'histoire passée, présente et à venir de la philosophie ? Quelle place Heidegger devrait-il avoir dans l'enseignement de la philosophie ?

Invité : Jean-Pierre Faye, philosophe, Président de l'Université Européenne de la Recherche, auteur de Raisons narratives et Le piège, la philosophie heidegerrienne et le nazisme (Balland).

Discutant : Gérard Huber, psychanalyste, auteur de L'Énigme et le délire, Osiris, 1988)

6e leçon : 27 avril, 19h45 : La " marche des vivants " (2005)

Près de 8000 personnes originaires de dizaines de pays ont pris part le 19 avril 2005 à la "Marche de Vivants" à Auschwitz- Birkenau. Cette marche a commémoré le souvenir de la "Marche de la Mort" des rescapés des camps de concentration d'Auschwitz en janvier 1945. Quelle est la signification profonde de cet événement ?

Invités :

Paulette Sarcey, ancienne déportée à Auschwitz-Birkenau,
Henry Bulawko, Président de l'Union des déportés juifs d'Auschwitz, auteur de Les jeux de la mort et de l'espoir, Auschwitz, 50 ans après, éd Montorgueil, 1998), `
Benjamin Orenstein, Président de l'Amicale des Anciens Déportés d'Auschwitz - Birkenau, des camps de Haute-Silésie et des militants du souvenir (Département du Rhône).

Avec Gérard Huber, auteur de Mala, une vie héroïque dans le camp d'Auschwitz-Birkenau (à paraître en 2006 au Rocher).

 

7e leçon : 23 mai 2006, 19h45 : Le monde sans Israël de Roger Garaudy et d'Edgar Morin

Rapprocher les raisonnements de Roger Garaudy et d'Edgar Morin permet de comprendre comment les négationnistes et certains anti-négationnistes peuvent désormais réduire l'antisémitisme à un détail de la pensée.

Invité : Raphaël Draï, Professeur agrégé de Sciences politiques à l'Université d'Aix-Marseille et professeur de philosophie à l'Université Bar Ilan (Israël), auteur de Sous le signe de Sion. L'antisémitisme nouveau est arrivé (Paris, Editions Michalon, 2002)

Avec Gérard Huber, auteur de Guérir de l'antisémitisme (Le Serpent à plumes, 2005)